PARKEON gagne 10% en productivité en collaborant mieux

Parkeon développe, construit, installe des systèmes et des solutions de gestion pour le stationnement en voirie. Elle développe également des systèmes de contrôle d’accès (barrière, caisse, etc.), ainsi que des automates et des systèmes pour la vente de titres de transport. Leader mondial avec une présence de ses équipements dans plus de 3000 villes à travers 40 pays, l’entreprise emploie 850 salariés.

Si son siège est à Paris, le site principal est à Besançon (Doubs) et regroupe 550 experts, dont 300 affectés à la recherche et au développement. Ces derniers se partagent la conception dans trois corps de métiers : éléments mécaniques, éléments électroniques et logiciels.

« Au second trimestre 2003, nous avons lancé une étude préliminaire pour vérifier l’adéquation entre les outils PLM et nos besoins et objectifs. Nous désirions augmenter nos capacités de développement produits et d’innovation, réduire nos coûts de développement et de fabrication et enfin disposer d’un référentiel unique, détaille Jean-Pascal Jouannet, chef de projet PLM, responsable logistique du site de Besançon. Utilisant Pro/Engineer pour la CAO mécanique, nous avons hésité sur une première solution avant finalement de retenir Lascom PLM (Lascom). Nous avons immédiatement établi une première maquette pour valider le projet. Fin 2003, le projet était officiellement lancé, ses limites fixées et le retour sur investissement calculé . »

Parkeon sélectionne alors une équipe d’experts qui assureront, en plus de leurs activités, le suivi du projet. Le déploiement de la solution s’est effectué en trois grandes phases. Jusqu’en juin 2005, le périmètre était volontairement restreint aux seules données électroniques. Une cinquantaine d’utilisateurs éprouvaient les modèles et les processus de conception et de développement des cartes et composants cuivre. Dans une phase 2, le PLM a été étendu à l’ensemble des données techniques de l’entreprise, en installant une interface avec la CAO mécanique. Il concernait une centaine d’utilisateurs. Enfin, dans la phase 3, toujours en cours, il a été étendu à la gestion de la documentation projets et interfacé le système avec notre ERP MFGpro.

« Nous avons procédé par itération pour éviter de reproduire des processus existants, explique Jean-Pascal Jouannet. Mais partir d’une feuille blanche nécessite de récupérer des données jusqu’alors dispersées dans l’entreprise, de les mettre à jour. Ensuite, il faut créer des passerelles entre les outils par exemple de CAO, redéfinir l’organisation des données et des processus métiers. Surtout, nous souhaitions analyser au fur et à mesure l’impact des développements et leur conformité avec notre feuille de route. L’ensemble explique un déploiement relativement long. »

Aujourd’hui, 250 personnes utilisent Lascom PLM, mais seulement en interne : envisagée, l’ouverture du PLM aux fournisseurs et aux sous-traitants n’est pas encore d’actualité. D’ores et déjà, Parkeon estime à 10% les gains en productivité en phase de recherche et développement et à 8% lors de l’industrialisation et du support  technique des systèmes concernés.

 

Article paru dans le guide iTechnologie n°2
Dossier « Collaboration : Optimisez votre travail »
réalisé par Xavier Fodor

Pour en savoir plus, découvrez notre offre PLM dédiée à la gestion de données industrielles