Ingénierie : de la GED à une pièce stratégique du Système d’Information

Il y a quelques années, la GED (Gestion Electronique de Documents) était considérée comme un mal nécessaire pour partager les données au sein des projets de construction et de gestion d’infrastructures. Mais les besoins ont évolué et un simple outil de GED «annexe» n’est maintenant plus suffisant pour répondre aux contraintes de volumétrie et aux nouvelles méthodes de travail.

Pourquoi cette évolution dans la gestion des projets d’ingénierie?

Le marché des grands projets d’infrastructures est en pleine transformation depuis plusieurs années avec le développement des Partenariats Publics Privés qui poussent les sociétés du BTP, de l’ingénierie et de l’industrie à avoir une vision sur l’ensemble du cycle de vie (étude, construction, exploitation) mais aussi avec la part de plus en plus importante que prennent les équipements dans les projets.

Toutes ces évolutions sont directement créatrices de complexité et multiplient le nombre d’intervenants sur les projets. La diversification des nouveaux métiers et expertises renforcent les besoins de collaboration mais aussi de confidentialité pour protéger le savoir-faire dans ces domaines concurrentiels. En complément, les compétences clés sont rares et il faut améliorer la productivité pour permettre aux acteurs de se concentrer sur leur valeur ajoutée.

Dans le secteur de l’ingénierie et de l’industrie, les grands groupes ont donc besoin de faciliter l’accès aux données des intervenants et de gérer des projets de plus en plus importants impliquant des processus complexes tout en assurant la maîtrise de la confidentialité. La marge des sociétés n’est plus uniquement liée au coût de construction mais aussi au coût d’exploitation, d’entretien et de gestion des obsolescences.

Découvrez un document détaillant les solutions et les innovations pour faire face à ces enjeux.

Pour répondre à ces nouveaux besoins, Lascom AEC est utilisé dans le cadre des grands projets d’ingénierie comme référentiel projet et processus sur les phases de planification, de construction et de maintenance.

Ainsi on retrouve aujourd’hui 4 briques stratégiques au sein des SI des grands projets :

*      Référentiel de données (Lascom AEC) qui inclut :

*      GED

*      Gestion des conformités et exigences

*      Gestion des configurations

*      Gestion des réserves

*     

*      Annuaire & Planification

*      Base géographique

*      BI

On voit bien que la GED n’est ici qu’une partie du référentiel global, à laquelle viennent s’ajouter de nombreux applicatifs métiers nécessaires pour gérer efficacement les données et les processus.

Les champs suivis d'une * sont obligatoires

Afin de télécharger le document, merci de remplir le formulaire suivant pour récupérer le fichier :